La Fédération Addiction poursuit sa réflexion sur les femmes et les addictions

publié le  |  Imprimer

couverture_femmesFace au constat de la spécificité des consommations et de la vulnérabilité des femmes usagères d’une part et du faible nombre de femmes accueillies dans les structures d’autre part, la Fédération Addiction a toujours soutenu la nécessité d’une approche et d’une réflexion particulière pour accueillir et prendre en charge les femmes.

En 2012, elle a conduit un projet sur la thématique « Femmes et addictions ». Deux travaux ont été menés en parallèle :
* un questionnaire et des entretiens auprès des professionnels ont permis d’identifier une soixantaine d’actions spécifiques « femmes » ;
* une revue de littérature internationale a été réalisée par l’Institut d’Anthropologie Clinique de Toulouse.
Sur la base de ces travaux, la Fédération Addiction a élaboré une base d’expériences en ligne valorisant ces actions spécifiques « femmes » , ainsi qu’un document de repères de six pages pour les professionnels des établissements.

Le Plan gouvernemental MILDT 2013-2017 vient corroborer les priorités dégagées durant les différentes phases de réflexion : il propose de mettre en place des dispositifs particuliers en direction des femmes car d’une part, la consommation de produits psychoactifs se féminise aux niveaux national et international, et d’autre part, les consommations des femmes sont considérées comme faisant partie des plus à risques malgré les politiques de prévention mises en place. De nombreux points sont concordants entre les questionnements prégnants mis en lumière au sein du projet « Femmes et addictions » en 2012 et le plan MILDT 2013-2017, comme par exemple la question des femmes enceintes et des enfants des femmes usagères, la réflexion autour de la prostitution des femmes, ou encore les interrogations à propos du rôle des professionnels non spécialisés.

La Fédération Addiction, soutenue par la MILDT et la DGS, poursuit sa réflexion autour des pratiques des professionnels dans le cadre d’une démarche participative. Un groupe de travail constitué d’experts et de professionnels est en cours de constitution. L’objectif est de produire un support autour des pratiques professionnelles pour fin 2015. Dans ce cadre, la Fédération Addiction conduira en 2014 et 2015, des entretiens individuels et / ou collectifs sur l’accueil des femmes dans les établissements, un groupe focus sur les thématiques prégnantes, trois journées régionales avec les Unions Régionales de la Fédération Addiction pour enrichir les productions. Ce travail associera des usagères, notamment pour vérifier l’adéquation entre notre approche et leur ressenti.

>> Si vous souhaitez faire remonter des expériences dans notre base en ligne et/ou participer à la réflexion, contactez Cécile Bettendorff c.bettendorff@federationaddiction.fr
>> Consulter notre dossier en ligne sur Femmes et addictions