Boire un peu trop tous les jours c’est mettre sa vie en danger

publié le  |  Imprimer

Le secrétariat d’État à la santé et l’Inpes viennent de lancer une nouvelle campagne sur les risques de l’alcool quotidien.

Montrant comment la consommation d’alcool prend place dans la vie de chacun, le message alerte sur les dangers de cette consommation. La secrétaire d’État, Nora Berra a rappelé que plus d’un quart des hommes de plus de 40 ans boivent de l’alcool quotidiennement, dont 15% ont une consommation de plus de trois verres par jour. Seulement 3% des femmes disent boire plus de trois verres d’alcool par jour.

Cette campagne attire l’attention sur les risques en termes de santé qui s’attachent à des consommations régulières, socialement « ordinaires », de boissons contenant de l’alcool. Elle informe sans stigmatisation et elle mise sur la responsabilité des consommateurs ; saluons ce pari.

Mais il nous appartient parallèlement de nous interroger à nouveau sur la cohérence des politiques publiques. Cette campagne arrive alors que cela fait plus de vingt ans que l’OMS, appuyée sur des études internationales a démontré et chiffré ce risque. Le lobby alcoolier veille à limiter toute communication de l’État qui pourrait mettre en question le caractère sacré et bienfaisant du vin. La loi Evin qui protège les consommateurs les plus vulnérables est démantelée. À l’initiative du gouvernement, la publicité pour l’alcool a été autorisée sur internet.

Il nous faut aller plus loin, miser sur l’éducation préventive, vis à vis de toute les conduites d’addiction, que le plaisir de boire ne se transforme pas pour certains en catastrophe…

Contacts presse

Jean-Pierre Couteron, Président de la Fédération Addiction
Tél. : 01 43 43 72 38

Pauline Middleton
Tél. : 01 43 43 72 38