« Arrêter de fumer et ne pas rechuter » : la recommandation 2014 de l’HAS

publié le  |  Imprimer

arreter_de_fumer_HASLa Haute Autorité de Santé publie une nouvelle recommandation intitulée « Arrêter de fumer et ne pas rechuter. Questions / réponses sur le sevrage tabagique ».

Pourquoi cette nouvelle recommandation ?

Les dernières recommandations sur le sevrage tabagique dataient de 2003. Dans sa nouvelle recommandation, la Haute Autorité de Santé (HAS) s’adresse aux professionnels de santé qui ont en face d’eux tout fumeur, et pas seulement les fumeurs qui expriment le souhait d’arrêter de fumer. Ainsi, la HAS envisage l’intégralité des étapes traversées par un fumeur dans sa démarche d’arrêt du tabac, des premières intentions d’arrêt jusqu’au  maintien de l’abstinence. Elle insiste sur le rôle crucial du professionnel de santé dans la maturation du projet d’arrêt et dans la motivation du patient. Aujourd’hui, le dépistage de la consommation du tabac auprès de tous les patients est préconisé ainsi qu’un conseil d’arrêt systématique. Peu formés et informés sur le sevrage tabagique, les professionnels de santé trouveront dans la recommandation l’ensemble des outils existants qui les aideront à dépister, évaluer et aider le fumeur. L’accent est mis sur l’accompagnement par le professionnel de santé, qui doit être mis en place à l’occasion de consultations dédiées à l’arrêt du tabac. Pour plus de 9 fumeurs sur dix, la volonté ne suffit pas et arrêter seul ne marche pas. Il est indispensable de mettre en place un soutien psychologique et médical.
Dans ce nouveau travail, la HAS émet des recommandations d’usage sur les traitements nicotiniques, les médicaments disponibles mais également sur les autres prises en charge existantes ainsi que sur la cigarette électronique.

Exemples de questions posées dans la recommandation :

Quels sont les bénéfices à arrêter de fumer ?
Quelle est le prise en charge financière d’un suivi médical pour sevrage tabagique ?
La cigarette électronique a t-elle sa place dans le sevrage tabagique ?

Consultez l’intégralité de la recommandation sur le site de l’HAS