Actualité des nouveaux produits de synthèse (NPS)

publié le  |  Imprimer

De la documentation à votre disposition

Outre le supplément technique et le flyer consacrés au sujet des Nouveaux produits de synthèse (NPS) que nous avons publiés en juin 2013 en partenariat avec Psychoactif, nous vous proposons exceptionnellement en accès libre un article rédigé par Magali Martinez de l’OFDT sur les Nouveaux produits de synthèse et la réglementation européenne actuelle. Il est extrait de notre dernier numéro d’Actal, consacré à la réduction des risques.

Téléchargez l'article sur les NPS rédigé par l'OFDT extrait d'Actal n°13
Téléchargez l'article sur les NPS rédigé par l'OFDT extrait d'Actal n°13

Le modèle indiqué n'existe pas. Utilisation du modèle par défaut.

 

logo_ofdt_sansweb1E²-NPS: une enquête exploratoire de l’OFDT sur l’impact sanitaire lié aux nouveaux produits de synthèse (NPS)

Nous relayons également cette enquête exploratoire menée par l’OFDT.

« Le terme NPS (nouveaux produits de synthèses en français) désigne les substances synthétiques qui imitent les effets de certaines drogues illicites (cannabis, héroïne, cocaïne, amphétamine, ecstasy…). Ils sont vendus principalement par Internet mais aussi revendus dans les espaces festifs et privés. D’autres appellations font référence à une de leurs caractéristiques (nature synthétique, statut non illégal,…) : research chemicals (RC), designer drugs, legal highs, sels de bain (bath salts) etc.
Compte tenu de leur caractère nouveau, la dangerosité propre à chacune de ces substances, au-delà des  caractéristiques de leur famille chimique est extrêmement mal connue. De plus, le risque est majoré par l’absence fréquente d’indications claires sur les sites de vente, sur les doses à prendre, à la composition réelle des substances vendues sous des noms commerciaux ou aux mesures de réduction des risques.
La mesure de leur impact sanitaire reste à l’heure actuelle difficile : elles restent peu connues, nombreuses et difficiles à identifier. Les noms employés par les usagers ne sont pas non plus fiables car ils ne correspondent pas nécessairement à une molécule particulière. En tant que nouveaux produits, beaucoup de laboratoires ne sont en outre pas équipés pour les détecter.
Fortement investi sur la question des NPS, l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies parraine une enquête exploratoire sur l’impact sanitaire lié aux NPS menée auprès des médecins confrontés aux risques posés par les usages de ces substances (addictologues, urgentistes, toxicologues, médecins généraliste…).

L’enquête E²-NPS menée par un interne de santé publique est un court questionnaire qui tente d’évaluer le phénomène du point de vue des professionnels. Dans le but de faciliter les réponses, ce questionnaire ne mobilise pas plus de 10 minutes  et est disponible sur Smartphones. »

>> Accéder au questionnaire E2-NPS en ligne