international

AERLI et les salles de consommations à la 20e conférence internationale sur le Sida

publié le  |  Imprimer

20e_conf_sidaLa 20e Conférence internationale sur le Sida, organisée par l’International Aids Society à Melbourne (Australie) du 20 au 25 juillet 2014, a été l’occasion de poursuivre les débats sur le lien entre VIH et toxicomanie. Salles de consommation à moindre risque, accompagnement des pratiques d’injection, distribution de matériel stérile, traitements de substitution aux opiacés… sont autant de solutions développées et/ou expérimentées dans le monde.

L’exemple des dispositifs australiens

La conférence a permis notamment de valoriser des dispositifs d’aide aux personnes toxicomanes. Le quotidien Le Monde a choisi de s’attarder sur deux dispositifs australiens dédiés aux consommateurs d’opiacés.

Le Medically Supervised Injecting Centre (MSIC, Centre d’injection sous supervision médicale) de Sydney permet aux consommateurs de s’injecter sous supervision médicale. Ouvert depuis 2001, il a déjà reçu plus de 800 000 visites et enregistré 14 000 personnes. Ce centre a souvent été cité en exemple lors du débat français sur les salles de consommation à moindre risque.
>> Lire l’article du Monde sur le MSIC
>> Pour en savoir plus sur les SCMR et le débat français, découvrez l’ouvrage Salle de shoot

Non loin de là, le Kirketon Road Centre offre des services médicaux variés, y compris un programme gratuit de substitution aux drogues opiacées injectables par la méthadone. Le Monde donne la parole à des usagers des dispositifs.
>> Lire l’article du Monde sur le Kirketon Road Centre

Education à l’injection par les pairs

Proposer des sessions d’éducation délivrées par des pairs aux consommateurs de drogues par voie intraveineuse permet de réduire significativement les pratiques à risque de transmission du VIH et du virus de l’hépatite C (VHC). Ce type d’intervention communautaire, facilement transposable, a été évalué dans le cadre de l’étude ANRS AERLI (Accompagnement et Education aux Risques Liés à l’Injection), réalisée conjointement par l’association AIDES, Médecins du Monde et l’Inserm U912 (Marseille).

Les résultats de cette évaluation sont visibles en vidéo ici, et ont été synthétisé dans le communiqué de presse ci-dessous.

 

>> Consultez le site officiel de la 20e Conférence Internationale sur le Sida